Partout en Europe, nombreuses initiatives émergent en faveur de produits plus durables partout en Europe. L’association HOP était présente à Berlin en septembre 2019 pour présenter son action et la situation en France lors de deux moments forts, le séminaire de recherche Plate et le FixFest. Tour d’horizon des initiatives européennes.

PLATE : le rendez-vous des chercheurs sur la durée de vie des produits

Berlin a accueilli du 18 au 20 septembre la conférence PLATE (Product Lifetimes and The Environment). Organisé par l’institut de recherche Fraunhofer et la Technische Universität de Berlin, la conférence a réuni plus de 200 universitaires, entreprises, représentants de la société civile et décideurs publics pour débattre de l’allongement de la durée de vie des produits.

plate_conference

Une session de travail à PLATE le 20 septembre 2019 (MIKA-fotografie)

L’objectif de la conférence était de faire le point sur la recherche actuelle européenne sur la durabilité des produits, et de confronter des résultats des chercheurs de différents pays. Parmi les sujets abordés : la fast fashion, la durée de vie moyenne du gros électroménager en Norvège, l’influence de l’affichage de la durabilité en Allemagne, les modèles économiques compatibles avec l’allongement de la durée de vie des produits, ou encore sur les moyens juridiques de sanctionner l’obsolescence programmée.

HOP était présent à PLATE pour porter une voix issue de la société civile et partager son expertise ainsi que ses actions en faveur la durabilité, notamment ses actions juridiques en obsolescence programmée et son plaidoyer actif pour créer un indice de durabilité. L’association a organisé un atelier sur la mobilisation citoyenne aux côtés de Nathan Proctor, coordinateur de la campagne de pétition Right to Repair (droit à réparer) aux Etats-Unis au sein du US PIRG, une fédération d’associations dont le but est de résister aux intérêts privés. Celle-ci a pour but de promouvoir des législations dans les Etats américains pour permettre aux consommateurs et aux réparateurs l’accès aux informations et aux pièces détachées nécessaires de la part des fabricants.

EN SAVOIR PLUS SUR LA CAMPAGNE DU DROIT A REPARER AUX ETATS-UNIS

Une communauté européenne de la réparation

Septembre 2019 a également été un temps fort pour les initiatives associatives de réparation : le festival international de la réparation FixFest s’est tenu du 20 au 22 septembre à Berlin. Ce festival fut organisé par un réseau associatif allemand appelé Rundertisch Reparatur (Table-ronde de la réparation). Il a permis de fédérer dans un même lieu de nombreuses associations européennes autour de la réparation comme l’association britannique The Restart Project ou encore le Bureau européen de l’environnement.

fixfest

Les participants du festival de réparation FixFest réunis à Berlin le 22 septembre 2019.

Copyright Mark Phillips CC BY-NC-SA.

Lors du FixFest, HOP a pu présenter ses actions de mobilisation des citoyens depuis 2015 : les rapports produits, les plaintes contre Epson et Apple, le lobbying auprès des pouvoirs publics, la plateforme Produits Durables, etc. L’association est également revenue sur les avancées au niveau français, de l’adoption du délit d’obsolescence programmée en 2015 jusqu’aux débats autour de la loi anti-gaspillage et l’indice de réparabilité obligatoire à venir.

fixfestconf

Une conférence à Fixfest sur l’indice de réparabilité le 22 septembre 2019 avec de gauche à droite : Adèle Chasson (HOP), Marco Brand (Guaranteed Value), Johanna Sydow (Rundertisch Reparatur), Thomas Ebert (Agence allemande de l’environnement), Maarten Depypere (iFixit)

Fixfest a aussi permis à d’autres initiatives de présenter leurs succès : ainsi une ONG italienne, Restarters Milan, a présenté une pétition pour le droit à la réparation qui a récolté plus de 100 000 signatures en Italie depuis octobre 2018 et a donné lieu au dépôt d’un projet de loi actuellement à l’étude par le Parlement italien. De la même manière, une pétition allemande pour demander des politiques en faveur de la réparation a recueilli plus de 110 000 signatures début 2019.

Enfin, le combat d’un réparateur indépendant norvégien accusé par Apple d’avoir vendu des écrans de contrefaçon a été évoqué lors du festival.

Au-delà des frontières européennes, plusieurs organisations étaient présentes, notamment les Repair Cafés d’Argentine, le Club de Reparadores. Si l’on peut regretter que la plupart des initiatives soient axées sur la réparabilité au risque d’en oublier la durabilité ( robustesse, fiabilité…), force est de constater que les alternatives s’organisent partout dans le monde pour faire durer ses produits !

Lancement de la campagne européenne Right to Repair

right-to-repair

Une vaste campagne de mobilisation des citoyens pouraffirmer leur droit à la réparation a été lancée officiellement le 22 septembre 2019 à Berlin. Cette campagne, dont HOP est membre, a pour objectif de renforcer les politiques européennes en faveur de la réparation : accès à l’information, obligation de concevoir des produits plus réparables, indice de réparabilité européen, etc.

EN SAVOIR PLUS SUR LA CAMPAGNE EUROPEENNE RIGHT TO REPAIR