Alors qu’Apple a été condamné pour avoir ralenti ses iPhone, Commown accélère ses Fairphone 2 ! La coopérative française va améliorer l’expérience utilisateur d’appareils conçus il y a 5 ans grâce à des logiciels libres.

Le 7 février 2020, Apple était condamné à payer 25 M€ d’amende pour pratique commerciale trompeuse [1] suite à la plainte déposée par l’association Halte à l’Obsolescence Programmée. Cette victoire met sur le devant de la scène l’importance des mises à jour logicielles. Les mises à jours successives qui ralentissent les smartphones sont une des causes de renouvellement, parfois prématuré, des appareils. Les utilisateurs perçoivent alors leur produit comme “lent” et “vieux” et sont tentés par l’achat d’un nouvel appareil.

Coïncidence du calendrier, c’est en ce moment que le groupe de travail mandaté par le gouvernement sur l’indice de réparabilité se penche sur le sujet du “logiciel”. La question des mises à jour a déjà fait l’objet de plusieurs amendements dans le cadre de la loi économie circulaire [2], mais pour l’instant les avantages du logiciel libre n’ont pas suffisamment été mis en avant.

​La preuve par l’exemple : comment le logiciel libre augmente la durabilité des smartphones !

D’un autre côté, Fairphone 2 est un smartphone commercialisé fin 2015 sous Android 5. Le producteur néerlandais avait déjà réalisé un effort considérable pour déployer Android 6 puis Android 7 sur ses appareils. Ceci malgré la décision de Qualcomm, le constructeur du processeur, qui avait décidé de ne pas accompagner l’évolution vers Android 7 [3]. Face à cette situation, les constructeurs de smartphones reportent habituellement la responsabilité sur le producteur du processeur et les smartphones concernés deviennent de facto obsolètes.

C’est dans ce contexte que Commown modernise sa flotte de Fairphone 2. En effet, la coopérative a commencé à déployer Android 9 pour ses clients, grâce au système d’exploitation alternatif Lineage OS (une distribution Android à durée de vie longue). Pour faciliter cette opération technique, la coopérative produit des tutoriels détaillés pour accompagner la migration d’OS faite par les Commowners. Ces outils pourront également être utiles à l’ensemble de la communauté.

Les avantages de cette démarche sont multiples. Du point de vue environnemental et ​social, il est primordial d’allonger la durée de vie des smartphones tant les impacts négatifs associés à la phase de production sont nombreux [4]. Ensuite, les Commowners qui auront fait la mise à jour Android 9 sur leur Fairphone 2 vont bénéficier d’appareils plus modernes, plus sécurisés, avec une meilleure autonomie, et une meilleure compatibilité avec les applications modernes.

A l’image de leur slogan “Change is in your hands” ces améliorations sur le Fairphone 2 ont été rendues possibles grâce à une ouverture de Fairphone vers les communautés du logiciel libre.

Pour Agnes Crepet, Lead of IT & Fairphone 2 software Team : “L’objectif de Fairphone est vraiment de changer l’industrie électronique en allant au-delà de ce que font la plupart des constructeurs, notamment en terme de longévité. En plus de la durabilité hardware possible grâce à la modularité de nos smartphones, notre objectif est également de changer la norme du côté software en implémentant de nouvelles versions d’Android sur des chipsets qui ne sont plus supportés. Si une compagnie de notre taille y arrive, c’est grâce aussi à l’engagement des communautés open source. Nous voulons mettre en lumière ces pionniers, ces acteurs du changement qui façonnent avec nous l’avenir de l’industrie électronique.”

Selon Frédéric Bordage, Fondateur du collectif GreenIT.fr : “L’absence de mise à jour est l’une des 3 raisons principales pour lesquelles les utilisateurs changent de smartphone. Fairphone et Commown démontrent qu’un smartphone plus responsable, à durée de vie longue, est possible. Si une petite coopérative comme Commown peut allonger la durée de vie des Fairphone 2, la question essentielle est : pourquoi les grands fabricants ne le font-ils pas ? Sans réaction de ces derniers, il est urgent de légiférer pour imposer une durée de support technique plus longue, adaptée à durée de vie électronique des équipements, soit au minimum 5 ans.”

Laetitia Vasseur, fondatrice de Halte à l’Obsolescence Programmée, déclare : “Commown est une start-up responsable, membre du Club de la durabilité, qui s’engage de manière très concrète pour l’allongement de la durée de vie des smartphones en offrant des alternatives à l’obsolescence logicielle que d’autres s’emploient malheureusement à accélérer. Grâce à leurs efforts, des téléphones Fairphone 2 (modèle conçus il y a 5 ans) pourront continuer de fonctionner de manière optimale : bravo !”

D’après Florent Cayré, directeur Technique de Commown, “Le logiciel libre permet à la communauté de poursuivre la maintenance logicielle au-delà de l’engagement des fabricants. Le logiciel libre reste donc le meilleur moyen de lutte contre l’obsolescence logicielle”.

 

[1] :