A trois jours du Forum de la Durabilité, organisé par HOP les 18 et 19 novembre à l’Académie du Climat de Paris, les éco-organismes de produits électriques et électroniques, Ecosystem et Ecologic, ont annoncé ce mardi 15 novembre, l’ouverture au public dans un mois, le 15 décembre 2022, du fonds de réparation que l’association HOP a obtenu dans la loi Anti-gaspillage et économie circulaire (AGEC). Ce fonds vise à rendre accessible à tous la réparation grâce à une aide financière directement déduite de la facture pour le consommateur. HOP se félicite de ce coup de pouce pour pallier le premier frein à la réparation : le prix.

Si 81% des Français ont une bonne image de la réparation, seuls 36% des Français réparent ou font réparer leurs produits quand ils tombent en panne selon l’ADEME. Cet écart s’explique surtout par le prix, premier frein à la réparation (en plus de l’accès au diagnostic, aux pièces détachées, leurs coûts, un réparateur près de chez soi etc.). En effet, il est admis que lorsque le coût de réparation est supérieur à 30% du prix du neuf, alors les consommateurs préfèrent remplacer leur équipement. Or, la transition écologique ne pourra se faire sans un recours systématique à la réparation afin d’allonger la durée de vie de ses équipements et réduire drastiquement l’impact de notre consommation sur l’environnement.

Smartphones, ordinateurs, téléviseurs, lave-linges… La liste des produits concernés dès le 15 décembre 2022 a été annoncée. Elle devrait s’allonger dans les prochaines années (©Ashkan Forouzani)

Le fonds réparation, c’est quoi ?

Le fonds réparation est un dispositif introduit par la loi AGEC de 2020, proposé initialement par HOP, qui permet d’appliquer une réduction directement sur la facture payée par le consommateur au réparateur labellisé QualiRépar. Il est financé à travers l’éco-contribution versée par les fabricants aux éco-organismes. Légalement, la réduction ne peut être inférieure à 10 % des coûts estimés de la réparation des produits, mais pour le lancement du dispositif les éco-organismes visent plutôt des bonus estimés à 20% du panier moyen de réparation par produit. Le réparateur est ensuite remboursé par le fonds géré par les éco-organismes concernés. Pour participer au dispositif, les réparateurs devront être labellisés QualiRépar, label créé par les éco-organismes pour devenir un réseau de confiance. L’objectif est de structurer l’offre avec un réseau de réparateurs s’engageant sur des critères de qualité et investissant dans des outils mutualisés, réseau qui doit s’étendre en 2023.

Le fonds réparation, une mesure sociale et écologique

Le fonds concerne l’ensemble des réparations des produits éligibles hors garantie. Les éco-organismes ont établi une liste des produits associés au montant de l’aide. On y retrouve entre autres les téléphones portables, les réfrigérateurs et les lave-linge dont l’aide s’élève à 25 euros par exemple. Rappelons qu’allonger la durée de vie d’un téléviseur d’un an permet d’économiser 41kg de CO2 selon l’ADEME.

Le fonds réparation, un coup de pouce à la fois économique et environnemental (©micheile dot com)

Pour Laetitia Vasseur, déléguée générale et co-fondratrice de HOP : “Nous avons obtenu ce fonds dans la loi et sa mise en œuvre au 15 décembre est une excellente nouvelle pour les consommateurs et l’environnement. Nous serons au rendez-vous pour vérifier sa bonne application au-delà des effets d’annonce, car en aucun cas ce fonds doit être dévoyé de ses objectifs : l’accessibilité à la réparation par une aide rapide et simple pour le consommateur. En pleine crise de l’inflation et au moment où se tient la COP27, pouvoir allonger la durée de vie de ses objets est plus que jamais une urgence”.

L’association HOP sera attentive à la mise en place du fonds réparation

Engagée depuis 2015 sur ces enjeux, l’association HOP se veut la gardienne d’une mise en place d’un fonds de réparation simple à actionner pour les consommateurs, près de chez eux grâce à un réseau de réparateurs indépendants labellisés sans discrimination. HOP défend également l’indice de durabilité prévu pour 2024 qui viendra compléter encore le panel des outils à disposition des consommateurs pour lutter contre l’obsolescence programmée.

Crédits photo : Jack Douglass

Leave a Reply