Mettons un STOP aux futurs véhicules jetables !

86 % des foyers français possèdent au moins une voiture (95 % dans les zones rurales) bien que nous puissions aspirer à s’en passer davantage. Les zones à faibles émissions et l’interdiction en 2035 de la commercialisation des voitures thermiques neuves signent l’obsolescence planifiée progressive des automobiles thermiques et le passage aux véhicules électriques.

HOP révèle les nouvelles tendances du marché dans un récent rapport,  L’obsolescence accélérée des véhicules. Alarmes sur un secteur en transition, publié le 17 avril 2024. Ses conclusions sont sans appel. Si on ne fait rien maintenant, nous allons droit vers l’avènement de la “fast-fashion” des voitures jetables ! Une perspective inacceptable, autant pour les citoyens que pour l’environnement.

Un futur alarmant

La durée de vie d’un véhicule en France est aujourd’hui en moyenne de 19 ans. En sera-t-il de même pour les voitures de demain ? NON ! C’est ce que nous craignons, on vous explique pourquoi… Le marché de l’automobile s’oriente dangereusement vers la vente de véhicules moins chers à l’achat, mais irréparables et jetables.

Aujourd’hui, les normes européennes poussent à l’électrification du parc automobile pour réduire la pollution sanitaire et l’impact sur le réchauffement climatique. Le marché est en pleine mutation. Des marques comme BYD vendent des véhicules électriques à moins de 10 000 euros sur le marché chinois, Tesla propose des voitures de luxe à 40 000 euros environ. Sous la pression de la concurrence étrangère, tous les constructeurs tendent à baisser les coûts de production, au prix de l’obsolescence accélérée : batteries irréparables, fabrication de pièces géantes moulées en un bloc indémontables (le “giga-casting”), risque d’obsolescence logicielle, absence de service après-vente, etc.

Résultat : les prix de vente parfois alléchants cachent des coûts importants à l’usage pour les clients (hausse des prix d’assurance, de maintenance et bugs logiciels, réparation inabordable) et une possible courte durée de vie du véhicule (aucun SAV, véhicule irréparable, batterie de remplacement introuvable, etc.).

Gare aux accidents ! Si une batterie dysfonctionne ou est endommagée, aucune loi ne vous assure en tant qu’automobiliste. Ni la disponibilité de la batterie, ni la possibilité de la réparer ou de la remplacer par une reconditionnée ne sont assurées. Vous pourriez donc être contraint de remplacer la voiture entière !

Sans une politique d’économie circulaire exigeante pour les voitures électriques, le consommateur paie les pots cassés. L’impact écologique de la fabrication des batteries étant considérable, seule la durabilité des voitures électriques assurerait que cette électrification soit vertueuse pour l’environnement.

Dans 10 ans, il sera trop tard !

N’attendons pas que tous les automobilistes possèdent déjà des voitures électriques jetables, et que les réseaux de réparateurs aient tous coulés pour réagir !

Si les voitures électriques ne représentent qu’1 % du parc automobile français (en 2021), c’est sans conteste l’avenir qui nous attend : d’ici à 10 ans, les constructeurs ne pourront plus vendre des véhicules thermiques, et d’ici à 25 ans, ces dernières auront toutes disparu a priori (étude E4T de l’Ademe).

Il faut environ 10 ans entre la conception et la commercialisation d’une voiture : c’est maintenant que se dessinent les tendances pour les années à venir. L’urgence sociale et écologique nous somme d’agir.

C’est donc maintenant que tout se joue pour nous toutes et tous.

Pourquoi cette pétition peut faire la différence ?

Faisons entendre notre voix, pour changer les règles du jeu et imposer des normes de réparabilité et de durabilité aux véhicules.

À deux mois des élections européennes, cette pétition est un signal fort pour les constructeurs et pour les futur·es député·es européen·nes. Au lendemain des élections du 9 juin 2024, ces derniers devront se prononcer sur la proposition de règlement européen relative aux “exigences d’économie circulaire pour la conception des véhicules”. C’est notre opportunité d’éviter la dystopie !

Nous appelons à ce qu’aucune voiture irréparable ne puisse être vendue en Europe.

C’est la seule manière de protéger les consommateurs, mais également l’écosystème historique de l’économie circulaire français et le savoir-faire des constructeurs automobiles européens.

Nos demandes

Signez la pétition pour exiger les leviers d’une mobilité durable :

  • instaurer des garanties de réparabilité des batteries
  • imposer des normes de réparabilité : des pièces démontables et disponibles pendant au moins 20 ans
  • lutter contre la menace d’obsolescence logicielle : interdire les verrous logiciels qui font obstacle à la réparation/réemploi des pièces, et maintenir les logiciels pendant au moins 20 ans

Ensemble, mettons un STOP à la fast-fashion automobile !

Lire notre article sur l’obsolescence automobile

Let’s put a STOP to future disposable cars!

Eighty-six percent of French households own at least one car (95% in rural areas), although we could do without them even more. Low-emission zones and the 2035 ban on the sale of new combustion-powered cars signal the gradual planned obsolescence of combustion-powered cars and the transition to electric vehicles..

HOP reveals the new market trends in a recent report, Accelerated Vehicle Obsolescence. Alert on a sector in transition, published on April 17, 2024. Its conclusions are irrevocable. If we do nothing now, we are heading straight for the coming of “fast-fashion” disposable cars! An unacceptable prospect, both for citizens and for the environment.

An Alarming Future

The average lifespan of a vehicle in France today is 19 years. Will the same be true of tomorrow’s cars? NO! This is what we fear, and here is why… The automobile market is moving dangerously towards the sale of vehicles that are cheaper to buy, but beyond repair and disposable.

Today, European standards are pushing for the electrification of the car fleet to reduce health pollution and the impact on global warming. The market is undergoing major changes. Brands like BYD sell electric vehicles for less than 10,000 euros on the Chinese market, while Tesla sells luxury cars for around 40,000 euros. Under pressure from foreign competitors, all manufacturers are heading towards lower production costs, at the price of accelerated obsolescence: irreparable batteries, manufacture of giant parts molded in a single block that cannot be dismantled (“giga-casting”), risk of software obsolescence, absence of customer service, and so on.

As a result, the sometimes tempting sales prices conceal high running costs for customers (higher insurance and maintenance costs, software bugs, unaffordable repairs) and a potentially short vehicle lifespan (no customer service, vehicle beyond repair, replacement batteries nowhere to be found, etc.).

Beware of accidents! If a battery malfunctions or is damaged, there’s no law to insure you as a driver. Neither the availability of the battery, nor the possibility of repairing it or replacing it with a reconditioned one is guaranteed. So, you could be forced to replace the whole vehicle!

Without a strict circular economy policy for electric cars, the consumer pays the price. As the ecological impact of the battery manufacture is considerable, only the durability of electric cars would ensure that this electrification is virtuous for the environment.

In 10 years, it will be too late!

Let’s not wait until all drivers already own disposable electric cars, and the repair networks have all collapsed, to react!

Electric cars may only represent 1% of the French car fleet (in 2021), but they are undoubtedly the future: in 10 years’ time, manufacturers will no longer be able to sell combustion-powered vehicles, and in 25 years’ time, these will all have disappeared (according to Ademe’s E4T study).

It takes around 10 years from designing to marketing a car: the trends for the years to come are taking shape right now. The social and ecological emergency requires us to act.

Everything is at stake for all of us, right now.

How can this petition make a difference?

Let’s make our voices heard, to change the rules of the game and impose repairability and durability standards on vehicles.

With two months to go before the European elections, this petition is a strong signal to manufacturers and to future MEPs. The day after the elections on June 9, 2024, the latter will have to vote on the proposed European regulation on “circular economy requirements for vehicle design.” This is our chance to avoid dystopia!

We are calling for no irreparable cars to be sold in Europe.

This is the only way to protect not only consumers, but also the French historical circular economy ecosystem and the savoir-faire of European car manufacturers.

Our demands

Sign the petition to request the levers of sustainable mobility:

  • institute repairability guarantees for batteries
  • impose repairability standards: parts that can be dismantled and are available for at least 20 years
  • fight the threat of software obsolescence: prohibit software locks that prevent the repair/reuse of parts, and maintain software active for at least 20 years.

Together, let’s put a STOP to automobile fast fashion!

Read our article on automobile obsolescence

Signez ici !

Sign here !

3790 personnes ont déjà signépeople have already signed up

Mettons un STOP aux futurs véhicules jetables !

3790 signatures = 38% of goal de l’objectif
0
10,000

Les informations recueillies avec votre consentement à partir de ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique destiné à traiter votre demande. Les destinataires des données sont les membres de HOP concernés par votre demande. Vos données resteront strictement confidentielles. Elles ne seront ni vendues ni échangées conformément à notre politique de confidentialité. Vous disposez, en nous écrivant, à un droit d’accès, de rectification et de suppression des données vous concernant.
The information collected with your consent from this form will be processed electronically in order to process your request. The recipients of the data are the members of HOP concerned by your request. Your data will remain strictly confidential. It will not be sold or exchanged in accordance with our privacy policy. By writing to us, you have the right to access, rectify and delete your personal data.